Menu Fermer

La Châtaigneraie

 

      


L’actu de la parcelle 

 

 

Août 2020 – Les fruits sont abondants. Des sangliers viennent en visite et piétinent plusieurs parcelles.

 

 

Juillet 2020 – Nous nous attaquons au rangement de la cabane. Nous taillons les framboisiers. Les légumes poussent bien.

 

 

Juin 2020 – Nous nous attelons à des petits travaux d’embellissement : ajout d’une vasque à la spirale d’aromates, pose de panneaux pyrogravés avec le noms des fruitiers, réparation du toit de la tonnelle pour éviter les fuites, dégagement de l’accès au second réservoir d’eau. Nous récoltons de magnifiques fèves, ainsi que 2 kg de framboises que nous transformons en confiture.

 

Mai 2020 – Après le déconfinement … beaucoup d’enthousiasme pour découvrir tout ce qui a poussé en notre absence. Nous nettoyons, désherbons et faisons des plantations : tomates, potirons, courges, cornichons et expérimentons le principe ancestral dit « des trois soeurs » (ou Milpa) en associant le maïs, le haricot grimpant et la courge. Nous testons aussi la pompe solaire qui doit remonter l’eau de la mare jusqu’en haut du terrain pour ensuite revenir à son point de départ sous forme de ruisseau.

 

Découvrez plus de photos dans la galerie « La Châtaigneraie – Printemps 2020 »

 

Mai 2020 – Cueillette pour nos tisanes d’hiver : coquelicot, mélisse, souci et bourrache. 

 

 

 Avril 2020 – Anaïs a élaboré un Projet de plantations en fonction des associations de plantes par familles et des rotations par rapport aux cultures de l’an dernier (voir le tableau).

Chacune chez elle, Françoise et Anaïs se sont mises au travail pour préparer des semis. Anaïs s’est inspirée des conseils de Hortus Focus 

 

Mars 2020 – Nous avons réalisé une palissade avec les branches des saules taillés au début de l’hiver.

Les iris sont en fleur; hélas, depuis le confinement, impossible d’aller les admirer.

 

 

Découvrez plus de photos dans la galerie « La Châtaigneraie – Hiver 2020 » 

Février 2020 – Nous avons commencé à remodeler les buttes en prévoyant un chemin le long du ruisseau. L’ancienne parcelle de tomates a été divisée en deux, pour une meilleure accessibilité.

Nous avons aussi débuté le paillage en épandant du BRF (Bois Raméal Fragmenté) sur plusieurs buttes.

 

Janvier 2020 – Nous avons acheté de nouveaux outils et les avons immédiatement testés sur les saules. Nous avons opté pour une taille dite « en têtard » ou « en trogne », c’est à dire que la taille se fait toujours à la même hauteur chaque année.

Nous avons aussi consolidé les toilettes, refait l’isolation et courbé les branches de saules afin d’obtenir un toit végétal voûté.

Jean-Philippe et Alexis ont démarré le chantier « Ruisseau » (voir la vidéo). Une tranchée a été creusée entre la mare et la spirale d’aromates. Un tuyau a été enfui afin de remonter l’eau puisée dans la mare grâce à une pompe solaire. Cette eau, une fois filtrée, redescendra dans la mare en formant le futur ruisseau.

 

 

Octobre 2019 – Entre les épisodes pluvieux, le travail se poursuit : transfert de 28 framboisiers sur une nouvelle parcelle qui formera une petite haie entre la tonnelle et la cabane, installation d’un chèvrefeuille et de bulbes de tulipes au pied du cerisier et plantation de 12 fraisiers.

 

 


Rétrospectives

 

Anaïs nous rappelle les événements qui ont marqué la vie de la parcelle au fil des saisons et des années :

Rétrospective 2019-2020 

Rétrospective 2018-2019 et plantations mai 2019

Rétrospective 2017-2018 


Fonctionnement

 

Référents  : Anaïs (anais.millischer@live.fr) et Catherine L

Nous nous retrouvons généralement le dimanche matin entre 10h et 12h et souvent aussi le mercredi matin. Nous avons mis en place un groupe Whatsapp afin de réagir très vite, pour savoir qui vient, pour annuler s’il pleut trop, pour demander du renfort pour charrier des matériaux, pour annoncer les travaux à faire et après coup, pour relater fièrement les travaux effectués ! 


Descriptif

 

Lorsque le terrain a été récupéré en 2013 par l’association, il était complètement en friche.
Un gros travail de nettoyage a été fait, puis une réflexion a été menée sur le design, selon les principes de la permaculture et les premières buttes ont vu le jour.
L’objectif est d’en faire un jardin-forêt, c’est à dire composé de trois étages de végétation qui interagissent. Au plus haut niveau se trouvent les arbres fruitiers (nous avons un pêcher, un mirabellier, un olivier, un noisetier …), au niveau intermédiaire, des buissons comme les framboisiers et des grimpants et enfin au ras de terre, les fleurs et légumes bas.

 

Voir le plan du terrain (version 08/2020)